DSC06439

 

 

Je vais régulièrement dans les musées mais pour les expos c'est plus rare car à Paris ce sont toujours des évènements "incontournables" donc inabordables en terme de fréquentation. Je me souviens avoir fait demi-tour pour l'expo "De Vinci" au Louvre. Il faut dire que malgré nos billets coupe-file, il y avait 1h30 d'attente  pour accéder aux salles et sous la verrière non climatisée de la grande pyramide au mois de juillet : on a frisé la syncope. Donc adieu Léonard ! Mais cette fois ci et malgré le choix d'y aller un samedi en compagnie de deux copines très motivées, nos billets avec une heure précise de droit d'entrée : c'était impec. Bien sur, il y avait foule mais nous avons pu circuler et admirer les tableaux. C'est difficile d'expliquer pourquoi on aime un peintre ou un courant artistique et pas un autre. J'aime principalement les impressionnistes mais je peux avoir un coup de coeur en regardant une toile alors que la totalité de l'oeuvre d'un artiste me laisse froide. Il y a deux ans, au musée d'Orsay, je suis restée scotchée devant une toile de Gauguin qui s'intituleArearea . Plus envie de bouger. C'était très étrange comme sensation car quand je regarde cette peinture sur une reproduction, je n'ai plus la même sensation.                                                       

Pour en revenir à Renoir, il a connu le succès tardivement, peint quelques 4000 toiles  et il s'est éloigné de l'impressionnisme. Il est devenu père tardivement, sa famille comptait énormément ainsi que ses amis. On le voit à travers tous les portraits réalisés. Il ne peignait que des personnes qu'il connaissait intimement.  Des photos sont exposées et un film diffusé. Le noir et blanc rend les scènes émouvantes. Il était très handicapé à la fin de sa vie mais son oeil pétillait comme celui d'un enfant.  J'aime ces rouges, ces nus et le rose aux joues de ces modèles. Je pense aux personnages féminins de Zola. Il aurait pu peindre Nana. Les paysages me touchent moins. Cet homme était très humain  et J'ai la naïveté de penser qu'un artiste doit être généreux.

Si vous avez envie d'en savoir plus sur la famille Renoir, un lien très intéressant et ludique. Son fils Jean a réalisé de grands films et la peinture de son père a eu une grande influence sur son cinéma.

http://www.curiosphere.tvwww.curiosphere.tv/renoir/

Hector Obalk est critique d'art au magazine Elle et j'adore sa chronique qui vous fait voir la peinture autrement. Mais là, je ne partage pas son avis sur Renoir et je ne suis pas la seule. Sa critique et le courrier d'une lectrice qui lui répond :

                                                         

renoir

cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Et chez votre marchand de journaux depuis le 3 septembre, un hors-série LE FIGARO : Pierre Auguste Renoir l'Enchanteur. L'impressionniste. Le Maître.

Après toutes ces émotions, un petit tour au restaurant du Grand Palais où nous nous sommes régalées. Des plats simples mais délicieux comme j'aime. tarte salée pour les filles et sandwich club pour moi. Plus café très gourmand... En temps normal, le restaurant est situé dans un cadre magnifique avec vue sur le Pont Alexandre III mais il est actuellement fermé pour travaux. Une occasion de revenir s'impose. Si on peut allier le plaisir des yeux à celui du palais, je dis OUI...

Voici les trois copines ravies de leur visite

                                                    

DSC06434

On allait pas s'arrêter là. Donc direction Le Marais, la place des Vosges pour finir à La Bastille autour d'un bon chocolat chaud "maison" au "café Français".

Merci les filles pour cette escapade à renouveler.

Bon je vous préviens il y a du Michel Drucker en moi. J'ai le merci très facile. D'ailleurs je compte rendre des hommages régulièrement aux gens de leur vivant. C'est mieux, non ! Y'a un monde dans les enterrements, un peu moins dans les couloirs des maisons de retraite.