Un petit tour dans le 16ème, ça vous dit ?

Je m'aperçois que je n'ai jamais fait de billet sur mes vagabondages dans cet arrondissement qui a pourtant énormément d'atouts.

CHEZ BERT'S

Installée à la terrasse de Bert's,

je regarde la vie parisienne 

le mois d'août reste le plus agréable pour visiter la capitale...FACADES ALMA

J'observe les grandes fenêtres qui semblent vides de vie

KIOSQUE ALMA

je zoome sur le kiosque à journaux

STATION ALMA MARCEAU

sur la flamme de la liberté avec une pensée pour DianaTOITURE ALMA

J'aime le 16ème pour ses grandes avenues, ses immeubles Haussmanniens

facades paris 16eme

ses façades curieuses

paris 16eme

 ses boutiques élégantes et surtout

ses musées concentrés dans un périmètre vous permettant

de profiter d'un choix très large de curiosités culturelles.

Le musée de l'homme, de la marine, la cité de l'architecture,

la maison de Balzac, le musée d'art moderne...

avenue pierre de serbie allee marché

 je remonte l'avenue du président Wilson

occupée deux jours par semaine, sur le terre plein central 

par le marché le plus chic de la capitale !

(ce n'est pas moi qui le dit, c'est le Figaro)

Sur la gauche, le musée d'art moderne

et sur la droite le Palais Galliera.

Ce n'est pas un effet d'optique, l'avenue grimpe, nous sommes sur la colline de Chaillot

MUSEE GALLIERA

L'échappée belle de cet été fut pour ce musée

J'y retrouve une amie

avec qui nous partageons un rituel annuel,

sans les enfants ni les maris,

juste deux amies, des papotages,des confidences,

le rattrapage d'une année 

et tout cela sans regarder sa montre...

un luxe et un bonheur !

entrée musee galliera

 Le palais Galliera accueille le musée de la mode de la ville de Paris

 et sa particularité

est de ne proposer que des expositions temporaires

en raison de la fragilité de ses collections.

facade galliera ouest

 Ce palais porte le nom de sa première propriétaire la duchesse de Galliera,

à l'époque 1ère fortune de France,

cette femme philanthrope au grand coeur a eu une vie passionnante.

Fille d'un diplomate génois, elle grandit en France aux Tuileries

et côtoie les enfants de Louis Philippe.

Polyglotte et cultivée, elle aime les arts

et son éducation européenne lui donne un vaste accès à la culture.

la princesse galliera

musee galliera cote jardin

Le palais est d'inspiration renaissance italienne

mais sa structure métallique sort des ateliers Eiffel

ainsi que la belle grille donnant l'accès au square.

Son architecte, Paul-René-Léon Ginain a conçu ce palais

pour être musée et non un lieu d'habitation.

Les trois statues allégoriques qui ornent les trois grandes arcades représentent

la Peinture, l'Architecture et la Sculpture.

statue sur facade de galliera

 "La Peinture" d'Henri Chapu

LES ARTS PEINTURE

l'architecture facade

facade architecture

" l'Architecture" de Jules Thomas 

statue des arts la peinturestatue facade galliera arts

la sculpture facade

"La Sculpture" de Pierre Cavelier

 Une autre statue retient mon attention par son beau vert bronze

LES STATUES DU JARDIN GALLIERA

 STATUE JARDIN GALLIERA TERSTATUE JARDIN GALLIERA BIS

 STATUE JARDIN GALLIERA

 Que regarde t-elle ? 

vue sur la tour eiffel depuis galliera

Le palais de Tokyo ou au dessus

 la Tour Eiffel ?

Cette statue ne figure pas sur cette carte postale de 1900...

C'est normal,

Avril de Pierre Roche a été installée dans la fontaine en 1916.

entree galliera expo jeanne lanvin

 Le musée n'abrite pas les collections de la Duchesse mais celle de Maurice Leloir,

Historien, collectionneur et fondateur la Société de l’Histoire du Costume, 

il fait don en 1920 de 2 000 costumes et accessoires à la Ville de Paris

à condition qu'un musée du Costume soit créé.

Le musée Carnavalet accueillera dans un premier temps cette collection,

puis faute de place,  il sera déplacé dans le Palais Galliera

Aujourd'hui, le palais abrite une inestimable collection comptant 243 000 pièces

(Costumes, accessoires, sous vêtements, échantillons de tissus, photographies, poupées...)

Il  raconte l'histoire de l'habillement en France du 18ème siècle à nos jours.

Cette collection s'est enrichie chaque année grâce à des dons.

jeanne lanvin à galliera

 Les photos ne sont pas autorisées à l'intérieur

mais je vais vous raconter notre rencontre avec  Jeanne Lanvin, 

Afficher l'image d'origine

la créatrice de la plus ancienne maison de couture française encore en activité.

A travers cette première rétrospective

organisée avec la complicité d'Albert Elbaz actuel directeur artistique de la maison Lanvin.

Jeanne Lanvin a débuté comme modiste en 1885 et ouvert sa première boutique en 1889

"Lanvin (Mlle Jeanne) Modes"

Sa fille Marguerite naît en 1897,  devient sa principale source d'inspiration et sa muse.

Elle se passionne alors pour le vêtement enfant

et créé un département jeune fille et femme à partir de 1908.

 

-Modèle Jeanne Lanvin- Dessin de Pierre Brissaud Parution dans la Gazette du Bon Ton en 1922-

Elle va diversifier son activité en créant

pour les mariés, la lingerie, la fourrure et dans les années 20, le sport et la décoration.

Cette brillante femme d'affaires habille ensuite les hommes

et s'ouvre à l'international.

Le bleu Lanvin, robe La Diva

On retiendra aussi sa passion pour le bleu dont

le magnifique bleu Quatrocento emprunté à Fra Angelico

qu'elle utilise telle une fétichiste. 

Le parfum Arpège créé en 1927 par Jeanne Lanvin pour les 30 ans de sa fille Marguerite

Une grande maison de couture se doit d'avoir un parfum,

en 1927 ce sera Arpège créé pour les 30 ans de sa fille adorée.

lanvin-logo

Paul Iribe dessine le logo de la maison qui représente Jeanne et sa fille.

Il  figure toujours sur les créations de la maison Lanvin.

Nous avons découvert une dame discrète, d'une grande élégance,

une autodidacte qui ne savait pourtant ni coudre, ni dessiner...

Robes du soir

 

Robes du soir « Walkyrie » 1935 et « Milady », 1930- Photo Pierre Antoine-

 

Une mode classique mais intemporelle,

des robes dans lesquelles vous pourriez vous glisser encore aujourd'hui.

La mode des Années folles : robe

 

Robe " Lesbos " de Jeanne Lanvin, vers 1925Photo © Patrimoine Lanvin / Sylvain Bardin

L'art des découpes, transparences, broderies, cristaux  et perles... 

Moderne, elle utilisera la première le talent de brodeuses installées dans sa maison de couture.

Ses créations auront un immense succès à l'exposition des arts décoratifs de 1925 à Paris.

 

Petite vidéo comme si vous y étiez !

 

les parterres de galliera

Ne quittez pas le palais sans avoir passé un moment dans le square qui l'entoure...

 soleils galliera

transparence florale

Les jardiniers de la ville font des merveilles !

vue sur la tour eiffel depuis jardin galliera

 

On a une belle vue sur la tour Eiffel

la statue de dos galliera

 Et on quitte ce bel endroit avec des paillettes dans les yeux...

la tour eiffel depuis la cite de l'architecture

Promis nous reviendrons dans le 16ème

pour voir des endroits moins classiques et plus curieux...

Bon week-end !

*****